This forum uses cookies
This forum makes use of cookies to store your login information if you are registered, and your last visit if you are not. Cookies are small text documents stored on your computer; the cookies set by this forum can only be used on this website and pose no security risk. Cookies on this forum also track the specific topics you have read and when you last read them. Please confirm whether you accept or reject these cookies being set.

A cookie will be stored in your browser regardless of choice to prevent you being asked this question again. You will be able to change your cookie settings at any time using the link in the footer.
Bonjour visiteur.
Pour participer au forum, n'hésitez pas à nous rejoindre.


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
ValEuropéens, vous êtes en danger
#11
Malheureusement Fred, l'interet des habitants on y pense pas le "politique" pense toujours a son interet personnel, c'est d'ailleurs pourquoi le FN étant vierge de casserole (pour le moment) est en tête.
Quand je voix la stratégie adopté de la fausse pétition , du "non je n'irai pas à la commune unique " puis finalement cela va se faire, je me dis qu'il est temps que cela change:
de l'honneteté , de la transparence, aller au bout de ses idées: naif je suis dirai maitre yoda Big Grin

Bon week-end à tous
<t></t>
Répondre
#12
Le maire de Serris, ne dit pas NON a la commune unique, mais que le projet présenté n'est pas viable dans les conditions actuelles sans prendre en compte la spécificité de chacune des villes qui compose le val d'europe
<t>On n'a qu'à rassembler sur la tombe d'un homme de génie les pierres qu'on lui a jetées de son vivant, et il aura une pyramide qui dépassera celle de Kéops</t>
Répondre
#13
Le soucis dans ce cas est que une commune unique qui préserve les spécificités des communes qui la compose est une utopie, c'est impossible, et ça ne réglé pas le problème d'intégration dans une communauté de commune.
La commune unique implique cette adhésion à l'intercommunalité, ce n'est donc, à mon sens, pas la solution, mais quand on en parlais il y a quelques années, quand on imaginais une communauté de commune pour remplacer le SAN et donc par la même occasion sortir de la problématique de la commune isolée interdite par la réforme des collectivités territoriales, les maires et les conseils municipaux n'ont pas été capable de s'unir et de prendre les devants, les égos de certains sont passés avant l'intérêt général.
Je le déplore aujourd'hui et ne peux que constater ce loupé.
Val d'Europe : L'Histoire - Twitter - Blog
Nouveau sur le forum ? : Présentez-vous
Répondre
#14
Suite aux conseils municipals de Serris et après le conseil syndical du SAN, M. Philippe Descrouet maire de Serris répond aux président du San via sa page facebook

lien pour regarder la video du conseil municipal "les raisons du non à la commune unique vidéo 1-2-3"
<URL url="http://www.dailymotion.com/video/x26vnsw_cm-22-09-14-12-communication-des-decisions-prises-par-le-maire-partie-2_news[url]="http://www.dailymotion.com/video/x26vns ... tie-2_newshttp://www.dailymotion.com/video/x26vnsw_cm-22-09-14-12-communication-des-decisions-prises-par-le-maire-partie-2_news</LINK_TEXT>[/url]</URL>
<URL url="http://www.dailymotion.com/video/x26vp8x_cm-22-09-14-12-communication-des-decisions-prises-par-le-maire-partie-3_news[url]="http://www.dailymotion.com/video/x26vp8 ... tie-3_newshttp://www.dailymotion.com/video/x26vp8x_cm-22-09-14-12-communication-des-decisions-prises-par-le-maire-partie-3_news</LINK_TEXT>[/url]</URL>

RÉPONSE DE PHILIPPE DESCROUET


Lors du dernier comité syndical du SAN du Val d'Europe, le 23 septembre dernier, les élus communautaires de Serris ont voté CONTRE la proposition du Président, d'engager le processus de fusion des 5 communes du Val d'Europe.

Voici la déclaration que j'ai faite lors de ce comité.

Déclaration de Philippe DESCROUET - Comité Syndical extraordinaire
23 septembre2014 à CHESSY

Monsieur le Président
Voilà maintenant plusieurs années que le SAN du Val d’Europe essaye d’imposer par l’intermédiaire de ses présidents successifs, une vision unique de notre avenir : « la commune nouvelle ».
Force est de constater que tous les efforts déployés n’avaient qu’un seul et unique but la pensée unique.
J’en veux pour preuve votre déclaration qui a suivi mon intervention de jeudi dernier devant l’ensemble des élus du Val d’Europe.
Je m’explique :
J’ai déclaré ce jour-là que les éléments juridiques et financiers qui avaient étés remis aux maires puis aux élus du Val d’Europe étaient contestables et erronés.
Monsieur Jean-Paul Balcou, 1er vice-président aux finances, m’a demandé de le démontrer, ce que je me suis empressé de faire.
En résumé, je vous ai informé qu’après une étude approfondie de mes services, une petite erreur de plus de 74 millions d’euros sur 81 millions d’euros a été constatée pour Serris, soit une erreur de plus 91 %. Il m’avait été répondu en bureau qu’un affinage était nécessaire… je n’imaginais pas un tel niveau.
Je vous expliqué en détails que le SAN n’avait pas pris en compte certains aspects juridiques fondamentaux sur le principe du transfert de charges : le fameux article 1609 nonies, et que les données économiques étaient fausses. Trouvant mon exposé probablement trop explicite, vous m’avez interrompu en déclarant je cite :
« Philippe, tu as raison Philippe »
Vous avez nuancez certains détails de ma démonstration sans remettre en cause mes résultats et mon analyse.
Je me pose dès lors une question... une seule !
Si vous saviez que j’avais raison c’est que vous saviez aussi que les éléments remis à l’ensemble des conseillers municipaux du Val d’Europe étaient partiellement faux.
Ces documents étaient censés les éclairer sur l’avenir financier de leur commune… et leurs permettre de prendre en conséquence la bonne décision…
Cette vision anxiogène n’a qu’un seul objectif : « La commune unique comme SEULE solution, je serai tenté de dire VOTRE solution. »

Pour finir que dire de l’absence totale de visibilité sur cette fameuse commune nouvelle, qu’aucun d’entre vous n’a eu le courage de mettre au programme de son élection municipale ! Aviez-vous peur des électeurs et en conséquence de ne pas être parmi nous ce soir ?
Nous n’avons pas su nous mettre d’accord en 30 ans et vous souhaitez le faire en 9 semaines, il y un mois de vacances d’ici au 31 décembre.
Nous n’avons ni analyses, ni prospectives financières et budgétaires, ni aucune proposition sur des sujets fondamentaux et ô combien essentiels pour le quotidien de nos concitoyens, comme :
Le Projet politique de la commune unique
Une vision partagée des services publics proposés aux habitants tels que :
La politique éducative, Les écoles, les crèches, le périscolaire, les TAP, le calcul du quotient familial, La politique de sécurité, La politique fiscale.
Le projet d’administration garantissant le fonctionnement efficace de + de 800 agents et de leur devenir.
La politique en direction des associations culturelles, sportives et citoyennes.
La politique de proximité, La politique de propreté pour un cadre de vie harmonieux, La politique jeunesse, La politique en faveur de nos aînés.

Nous savons aujourd’hui qu’il est impossible de construire tout cela en si peu de temps !
Comment peut-on dire aux habitants, à ceux qui nous ont élus, aux utilisateurs quotidiens de nos services que l’on verra après ?
Comment peut-on dire aux agents de chacune de nos administrations, investis avec passion dans leurs missions de service public, au contact de nos concitoyens que l’on verra après ?
Comment peut-on dire aux parents d’élèves qu’ils devront supporter le coût des TAP, quand d’autres ont fait le choix de la gratuité, que l’on verra après ?
Comment peut-on dire à nos Présidents d’association, que si nous ne fusionnons pas, ils perdront leurs subventions et donc, que l’on verra après ?
Comment peut-on dire que l’on n’augmentera pas les impôts, alors que l’on sait TOUS, qui dit commune unique, dit lissage de la fiscalité, ce qui générera des hausses conséquentes dans certaines communes et que l’on verra après ?

Bref, autant de sujets qui concernent le quotidien de notre territoire et dont on me répond « On verra ça après ».
Encore et toujours, en balayant d’un revers de manche, en éludant toutes nos questions et en remettant à l’Après. Mais ce « après », c’est quoi ?
Mes chers collègues, A titre personnel, comme vous le savez, je ne suis pas favorable au projet de création de la commune unique.
Je vous l’ai dit jeudi dernier et je vous le redis ce soir.
J’ai l’intime conviction que ce projet n’est pas LA bonne solution, celle qu’on nous présente comme la SEULE solution.
Ni pour les habitants de Serris, ni pour le Val d’Europe.
Nous avons encore 6 mois pour nous battre, 6 mois pour défendre la spécificité du Val d’Europe.
[img]<URL url="https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1535238606688139&set=a.1425677167644284.1073741831.100006060422970&type=1&theater="https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... =1&theaterhttps://www.facebook.com/photo.php?fbid=1535238606688139&set=a.1425677167644284.1073741831.100006060422970&type=1&theater</LINK_TEXT></URL>[/img]
<t>On n'a qu'à rassembler sur la tombe d'un homme de génie les pierres qu'on lui a jetées de son vivant, et il aura une pyramide qui dépassera celle de Kéops</t>
Répondre
#15
Enfin une déclaration pleine de sens et réaliste, et un éclairage sur les possible dérives de cette commune nouvelle.

La création de cette commune nouvelle implique de fait le rattachement à Marne et Gondoire, et les soucis financiers qui en découlerons.
Val d'Europe : L'Histoire - Twitter - Blog
Nouveau sur le forum ? : Présentez-vous
Répondre
#16
Pour tout les habitants du Val d'Europe qui souhaitent participer au réunions publique du 13 au 17 octobre contre l'intercommunalité !

Pour que le Val d'Europe devienne une commune a elle seule en dehors de l'intercommunalité et préserver sa qualité de vie ,

a faire tourner très rapidement si vous voulez garder cette qualité de vie !!

<URL url="https://www.facebook.com/events/279309992265746/https://www.facebook.com/events/279309992265746/</URL>


<URL url="http://www.valeurope-san.fr/info/FR/Reforme_intercommunale/4060/060101="http://www.valeurope-san.fr/info/FR/Ref ... 060/060101http://www.valeurope-san.fr/info/FR/Reforme_intercommunale/4060/060101</LINK_TEXT></URL>
<t></t>
Répondre
#17
Merci pour cette information Smile
Val d'Europe : L'Histoire - Twitter - Blog
Nouveau sur le forum ? : Présentez-vous
Répondre
#18
Je suis d'accords avec toi Fred, enfin du bon sens.
Je croyais pas au père Noel, je vais enfin y croire Big Grin
RDV Mardi 14 à Serris pour en Débattre Bravo
<t></t>
Répondre
#19
Bonjour,
Je vais annoncer la couleur : je suis pour la commune unique.
Je pense que les risques du statu quo sont importants.
Quand nous serons rattaché à bien pire que Marne & Gondoire, la grande interco qui va de Chelles à Pontault en passant par Bussy, le pouvoir de nos élus approchera le 0 absolu concernant les problèmes d'aménagement.
Et quand il faudra construire des logements, où pourront-ils bien trouver de la place ?
Concernant les problèmes financiers, je ne sais pas si le M. Descrouet sait où il va parce qu'il n'a pas donné de réponse chiffrée hier soir, mais les chiffres présentés par tous les autres Maires me donnent des frissons.
Je sais que certains pensent qu'ils sont manipulés par le SAN, moi je pense que prudence est mère de sureté...
Alors les problèmes à affronter sont sans doute énormes, mais se contenter d'incantations du style "on va être dérogatoires !" ou "chacun ses problèmes" ne me convient pas.

Les élus doivent travailler ensemble, tous ! Ils nous représentent tous !

S'ils ne veulent pas du projet, qu'ils laissent une chance à un scrutin démocratique sur le sujet. Mais pas quand il sera déjà trop tard.
Quant à la potentielle sécurité financière de Serris, je ne suis pas si sûr qu'elle soit assurée.
Aujourd'hui, c'est le SAN qui construit tous nos équipements (groupes scolaires, gymnases, ...). Demain, ces projets seront portés par les communes. Combien coûtera à la ville de Serris les équipements nécessaires à l'accueil (décidé récemment par l'Etat) de plus de 1400 logements d'ici à 2024 ?

Le débat d'hier n'en était malheureusement pas un. Personne ne maîtrise tous les tenants et les aboutissants, il y a trop d'incertitudes juridiques, financières, ...

Il me parait indispensable que chacun prenne ses responsabilités et participe à un débat d'idées et de fait et pas à des rivalités de personnes.

J'habite au Val d'Europe... et j'y suis bien.
<t></t>
Répondre
#20
Bonjour Laberic et à tous,

Hier c'étais un vrai merdier oui Smile des gamineries....
Quand j'entends Mr De belenet dire "je ne me présenterai pas aux legislatives, et je n'ai pas d'ambitions politiques c'est archi faux.

L'équipe enavantserris (dont lequel j'étais ) a eu le mérite de le mettre dans le programme : NON A LA COMMUNE UNIQUE.
Serris doit rester independant et n'a pas à éponger les dettes de Bailly ou de Magny.

Ne soyez pas duppe il y a des enjeux Politique, financière et chacun tire la couverture à soi.
Hier Mr Choplin (ex membre de l'equipe en avant serris et surtout ancien vice president du SAN ) disait que jusqu'a présent les 5 villes ont été incapable de s'entendre et qu'en 3 Mois de temps il fallait fusionner , ce serait suicidaire...
De plus maintenant que le sénat est passé à droite je peux vous assurer que la donne va changer Smile
<t></t>
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)