ValEuropeen - Le Forum

Version complète : ValEuropéens, vous êtes en danger
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5
Carte de la nouvelle intercommunalité:
[img]<URL url="http://img15.hostingpics.net/pics/177670reformesan1hd.jpg="http://img15.hostingpics.net/pics/17767 ... san1hd.jpghttp://img15.hostingpics.net/pics/177670reformesan1hd.jpg</LINK_TEXT></URL>[/img]
<ATTACHMENT filename="Version HD" index="0[attachment=9]</ATTACHMENT>

Le 28 août dernier, le Préfet de la Région Ile-de-France a présenté la carte de la future intercommunalité qu'il souhaite créer au 1er janvier 2016. Une sorte de «Marne la Vallée XXL» de 344 000 habitants, regroupant 35 communes par la fusion des communautés d'agglomération de Marne et Chantereine, du Val Maubuée, de la Brie Francilienne, de Marne et Gondoire et du SAN du Val d'Europe...
Nous nous sommes battus contre le projet de méga-interco et nous avons été près de 4 000 à signer la pétition proposée fin juin, démontrant ainsi notre attachement à nos communes et au Val d'Europe.
Nous avons mobilisé les intercommunalités franciliennes touchées par cette loi, nous avons frappé à toutes les portes et expliqué à chaque échelon de l'Etat, et dans chaque cabinet ministériel concerné, que la spécificité du projet valeuropéen, sa qualité et sa réussite encore fragile, seraient remises en cause par cette intégration.
Nous avions le sentiment d'avoir été entendus puisque, cet été, à Matignon il nous avait été clairement dit que le Val d'Europe serait légitimement l'un des très rares territoires dérogatoires.
Cette nouvelle est donc tombée, le 28 août, comme un coup de massue. La perspective de cette méga intercommunalité condamne de fait l'idée valeuropéenne, ce à quoi nous sommes beaucoup à avoir du mal à nous résoudre. Mais au-delà, elle a des conséquences particulièrement lourdes pour chacune de nos 5 communes, dont il est nécessaire de mesurer les incidences et les enjeux.
En transférant les ressources économiques et touristiques aujourd'hui mises en commun au SAN à la méga intercommunalité, nos 5 communes seront privées des moyens qui nous ont permis, jusqu'à présent, d'assurer une qualité des aménagements, des services, et de notre environnement qui font, depuis près de 30 ans l'identité de nos communes et du Val d'Europe.
En transférant la compétence de l'aménagement, nos communes seront privées de la maîtrise du développement des nouveaux quartiers. La création de ce nouvel ensemble n'est pas que le simple passage d'une intercommunalité à une autre.
Elle met fin à une logique de solidarité valeuropéenne, elle entrainera inéluctablement un alourdissement des charges de nos communes, remettant en cause la qualité de notre cadre de vie et des services de proximité, elle met enfin à mal une volonté pourtant conjointe des 5 équipes municipales d'approfondir les politiques publique à l'échelle du Val d'Europe...
Aujourd'hui, seules deux propositions peuvent préserver nos communes et le Val d'Europe de cette chronique d'un gâchis annoncé. L'une ne dépend pas de nous, l'autre si...
La première serait d'obtenir dans les mois qui viennent la dérogation demandée, âprement défendue, promise... mais non retenue le 28 août... Cette décision appartient à l'Etat qui vient d'arbitrer dans un sens contraire.
La seconde, qui nous appartient cette fois, mais collectivement, serait la transformation préalable du SAN en commune nouvelle.
Aucun de nous n'envisageait devoir être face à une telle décision dans un délai si court. Pourtant cette modification institutionnelle, pourrait permettre de conserver l'identité du Val d'Europe et de nos 5 communes et, plutôt que de sceller l'histoire commencée il y a près de 30 ans, d'en écrire un nouveau chapitre. Elle présente l'avantage de conserver au Val d'Europe la maîtrise de l'aménagement de nos communes, de garantir un niveau de recettes annuelles compensant, à l'euro près, les 44M€ de recettes du SAN transférés à la méga intercommunalité, de maintenir aussi sur le territoire une capacité d'investissement, de nous doter enfin collectivement d'un poids dans le «Très Grand Marne la Vallée» auquel nous ne pouvons prétendre individuellement... ces éléments méritent de ne pas rejeter, a priori, cette hypothèse.
Face à la gravité des enjeux, les maires de Bailly-Romainvilliers, Chessy, Coupvray, Magny le Hongre et Serris ont, notamment, décidé de réunir jeudi 18 septembre, l'ensemble des conseillers municipaux pour échanger sur la situation. Nous vous tiendrons bien entendu informés de l'avancée de la réflexion qui s'engage et reviendrons régulièrement vers tous les Valeuropéens pour évoquer les conséquences et les enjeux du choix vers lequel nous pourrions nous orienter.


Sources: <URL url="http://www.magnylehongre.fr/actualit%C3%A9s/367-le-val-d-europe-face-au-projet-d-une-intercommunalit%C3%A9-de-344-000-habitantsSite internet de Magny le Hongre</URL>
Bonjour à tous,

Et oui Mardi Soir le SAN va voté sa dissolution et la création de la commune unique avec disparition de tous les services et délégations de compétences à la commune nouvelle dont le Maire sera Aarnaud De Belenet.
L'équipe En avant Serris avait prévenu Bravo
La n'est pas le plus inquiétant, ce qui réellement est un soucis c'est l'intégration de la nouvelle commune dans Marne et Gondoire.
Une "commune" de 40.000 habitants perdue dans une interco de 344.000 habitants, quid des compétences et décisions prises loin de Val d'Europe ?
Je suis d'accords avec toi Fred mais nous avions prévenu.... même pour Maine et Gondoire Wink
Je sais bien, j'ai rapidement été contre la commune nouvelle pour cette raison (entre autres) je n'avais pas voté pour à l'époque, et ce que je craignais est en train de se produire.
Je suis triste de tout ça, et soulagé de ne pas faire partie des équipes municipales actuelles qui vont devoir gérer tout ça.
Si tant est que la fusion se fasse. Mardi, ce n'est pas la fusion qui va être votée, mais l'engagement de la procédure qui se poursuivra par un vote de chacun des 5 conseils municipaux.
Si une des commune vote défavorable, celà nécessitera un referendum pour que la procédure de fusion aille à son terme (à condition que chacun des 5 referendum aboutisse à un résultat positif). Au-delà, la procédure s'achève.

Et au vu des échanges actuels (la réunion du 18 a été très houleuse, semble-t-il), il est fort probable qu'une des communes vote défavorablement Wink.

Et M. Lapaix, vosu aviez peut-être prévenu, mais votre représentant au SAN donne pouvoir à M. De Belenet (que vous félicitiez il y a encore peu sur ce forum) lors des comités syndicaux. Cherchez la logique. :?
c'est de la stratégie politique Big Grin
Votre stratégie, c'est donc de voter pour une commune unique que vous dites combattre ? On appelle ça aussi "aller à la soupe" :roll:
Oui je suis contre la commune unique, et je suis ravi de voir que Mr Descrouet se rallie maintenant à notre cause Big Grin
Attendons de voir la suite....
Vous ne vous lisez pas tous les deux. lapaix n'est pas pour la commune unique.

Étrangement certains veulent encore faire passer ce projet, c'est donner encore plus de crédit au Préfet et l'encourager à intégrer de force les cinq communes du Val d'Europe dans l'intercommunalité de Marne et Gondoire.

Ou sont les intérêts des habitants ?
Pages : 1 2 3 4 5